Le saviez-vous ? Histoire de Zwift

Le saviez-vous ? Histoire de Zwift

Zwift, un peu d’histoire avec Samuel Leguevaques…

Les deux fondateurs de Zwift, Eric Min et Jon Mayfield se sont rencontrés en 2013. Fan de vélo, Eric travaillait dans l’univers des startups alors que Jon est issu du monde de la programmation graphique pour jeux vidéo. Ensemble, ils se lancent rapidement dans l’aventure Zwift ! 🚵

Dès 2014, plusieurs milliers de cyclistes testent la première version bêta sur un parcours unique de l’univers imaginaire Watopia, qui va très vite se développer. Puis arrivent les cartes Richmond (Sept. 2015), London (Juillet 2016), le Volcan (Mars 2017), l’Alpe de Zwift (Mars 2018), Innsbruck (Août 2018), New-York City (Oct. 2018), Bologne (Mai 2019), Harrogate (Sept. 2019), Crit City (Déc. 2019). Les anglosaxons représentent plus de 50% des 1.5 million (fin 2019) utilisateurs de Zwift dont l’âge moyen est de 38 ans.

Adepte de Zwift depuis 2015, Samuel Leguevaques nous en parle :
« Je pratique Zwift depuis l’automne 2015, avec 340 courses réalisées, 27 000 km parcourus et 800 heures de selle ! Au tout début, il y avait un seul parcours de 9km sur Watopia, « Hilly route », et très peu de Zwifters. Pour compenser, Zwift ajoutait à l’époque des coureurs fantômes comme sur la photo ! Je me souviens y croiser assez souvent le coureur pro Laurens Ten Dam (Lotto-Jumbo) ou en 2016 l’australien Mathew Hayman (Orica-GreenEdge) qui s’entraînait sur Zwift suite à une grosse blessure. Quelques mois plus tard, il remportait Paris-Roubaix à la surprise générale ! J’ai vu évoluer Zwift au fil des années, la plateforme s’est beaucoup améliorée et le nombre de pratiquants a progressivement augmenté. Je vois aussi les mentalités changer : certaines de mes connaissances étaient assez critiques concernant le vélo sur home-trainer, et sont devenues accro aujourd’hui ! L’organisation de compétitions virtuelles ajoute un challenge et un côté « fun » à l’entraînement en solo. Je ne suis moi-même pas près de décrocher, même si j’ai quand même hâte de re-rouler en extérieur ! »

Le confinement a provoqué un engouement et un essor extraordinaires pour les applications comme Zwift qui offrent aux cyclistes de tous niveaux, amateurs et professionnels, un nouveau terrain de jeu très complémentaire des activités « in real life » ! Otakam a créé un indicateur de performances virtuelles, l’Index e-OTK, qui permet de comparer ses performances « virtuelles  » et « In Real Life ».

Découvrez vite votre Index et le classement e-OTK en vous inscrivant sur www.otakam.fr !

📸 Merci Samuel pour les photos 😀

Fermer le menu